COLLECTION SPÉCIALE – MIGRATION, RÉFUGIÉS

POINT DE MIRE sur la Migration, les travailleurs/travailleuses

Ces documentaires de Productions Multi-Monde jettent un regard sur la vie des travailleurs et travailleuses migrants et des réfugiés, sur les lois et les politiques qui gouvernent l’immigration aux Canada et dans le monde, et les tendances internationales dans ce domaine.

Tous les films dans cette collection distribués par Diffusion Multi-Monde.

TRAVAILLEURS MIGRANTS MEXICAINS

Je serai là est un documentaire sur la réalité des familles des travailleurs migrants mexicains qui restent au pays.

LES TRAVAILLEUSES DOMESTIQUES ÉTRANGÈRES

Femmes d’ailleurs, Enfants d’ici raconte la vie des travailleuses domestiques philippines et examine la politique canadienne qui encadre leur arrivée au Canada.

La servitude des héros révèle un commerce international de main-d’oeuvre, une industrie multi-milliardaire qui contribue à l’exode des travailleurs et travailleuses des pays pauvres, en fonction des demandes du marché. Les Philippines sont le principal pays d’origine de ce traffic, et son gouvernement a développé un engrenage bien huilé pour exporter sa ressource principale.

Quand les étrangers se réunissent examine le coût social déchirant pour les familles dont la mère, la fille, ou la soeur partent pour travailler à l’étranger comme domestiques, abandonnant leurs propres familles pour assurer leur survie grâce aux revenus qu’elles leur -envoient.

Tout au long d’une année mouvementée, The Melca Salvador Story suit la campagne menée pour empêcher la déportation d’une travailleuse domestique philippine et de son fils né au Canada. La campagne, qui s’est soldée par une victoire, est devenue un modèle pour d’autres luttes communautaires.

LES MARINS

Navires de la honte est une épopée qui nous amène dans le monde des marins travaillant sur les cargos, navires qui transportent 90% des biens de consommation dans le monde. Leurs conditions de travail rappèlent celles des galériens d’une autre époque. Filmé sur quatre continents, Navires de la honte révèle la face cachée de l’industrie maritime, où les armateurs battent pavillons de complaisance afin d’éviter les impôts et les normes de leurs propres pays, et exploiter une main-d’oeuvre étrangère.

RÉFUGIÉS ALGÉRIENS

Bledi, mon pays est ici soulève des questions essentielles sur la politique canadienne d’accueil des réfugiés, et du traitement des Musulmans et des Arabes au moment où des Algériens sans statut décident de résister à une vague de déportations.

LES TRAVAILLEURS MIGRANTS CHINOIS DANS L’HISTOIRE DU CANADA

À partir de l’histoire de famille du co-réalisateur, La montagne d’or révèle un côté obscur de l’histoire du Canada et de son traitment des travailleurs migrants chinois. Au tournant du 20e siècle, des milliers de travailleurs chinois sont accueillis au Canada pour construire le chemin de fer qui unira le pays. Ils rencontrent une discrimination systémique : la Taxe d’entrée des Chinois et la Loi d’exclusion des Chinois empêchent les travailleurs de faire venir leurs familles pendant des décennies. Ce n’est pas avant les années 60 que les derniers vestiges de ces lois seront abrogés. Le documentaire illustre la campagne politique de pression et de sensibilisation menée par la communauté chinoise pendant des années.

LA MIGRATION ET L’ART

Couleurs en fusion présente trois artistes d’origine chinoise dont les oeuvres reflètent leur établissement au Canada. Chacun a son style, allant de l’art classique chinois à l’art abstrait contemporain. Un beau film, qui porte à la réflexion, par la cinéaste Belle Kei-Wing Wong, elle-même artiste qui a immigré au Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pour un cinéma engagé